Vous êtes ici

Les hérons des Alpes

La montagne, et en particulier le massif alpin, n'est à priori pas le lieu qui vient à l'esprit lorsque l'on souhaite photographier des oiseaux d'eau et plus particulièrement des échassiers. Il existe cependant un endroit dans les Alpes Françaises où il est possible d'observer une variété importante de ces d'oiseaux.

Le lac du Bourget est le plus grand lac post-glaciaire de France (exception faite de la partie française du lac Léman), tant en surface qu'en volume (3,6 milliards de m3). Encastré entre 2 massif montagneux, ses rives abruptes plongent jusqu'à 145 m sous la surface, l'atmosphère générale est celle du lac romantique cher à Lamartine. Cependant, l'extrémité sud (où arrive la Leysse, alimentation principale du lac) est occupée par une vaste roselière, où la FRAPNA a aménagé deux observatoires. Celui dit des aigrettes donne une idée de ce qu'on peut espérer y observer. Ce nom est un peu limitatif, car c'est en réalité pas moins de 6 espèces de hérons que l'on peut espérer rencontrer en cet endroit.

Les deux hérons les plus courants sont effectivement l'aigrette garzette (Egretta garzetta) et le héron cendré (Ardea cinerea), mais la grande aigrette (Ardea alba) y est assez fréquente, et bien que difficile à observer car de nature timide, le héron pourpré (Ardea purpurea)  est un hôte constant.

Bien présent mais encore plus furtif, le blongios nain  (Ixobrychus minutus) est un peu la vedette convoitée par tous les observateurs. Visiteur épisodique, le héron garde-boeufs (Bubulcus ibis) complète la liste, même s'il est probable que le héron crabier (Ardeola ralloides) devrait en faire partie (jamais observé par l'auteur).

 

 

Texte et photos Daniel Jaouen

Tags: 

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer